Par Crystal Fraser[1], candidate au doctorat en histoire à l’Université de l’Alberta et Gwichya Gwich’in de Inuvik et Dachan Choo Gèhnjik aux Territoires du Nord-Ouest, et Sara Komarnisky[2], anthropologue, chercheuse postdoctorale en histoire à l’Université de l’Alberta et descendante de colons ukrainiens[3]

Version PDF (à venir)

Affiche #05 de la série Remember l Resists l Redraw: A Radical History Poster Project du Graphic History Collective. Texte d’Erica Violet Lee. Création artistique : Anonyme (à la requête de l’artiste).

À compter du 4 août, il ne restera plus que 150 jours à l’année 2017 et au 150e anniversaire du Canada. De sérieuses discussions se sont déroulées tout au long de l’année à propos de la réconciliation, et nous aimerions contribuer au dialogue. Ensemble, nous avons mis sur papier 150 actions de réconciliation qui pourraient être entreprises lors des 150 derniers jours de l’année 2017. Plusieurs de ces actions consistent en de petits gestes à la portée de tous les Canadiens et de toutes les Canadiennes; d’autres se veulent plus provocantes et visent à encourager les gens à réfléchir aux relations entre Autochtones et non Autochtones selon de nouvelles perspectives.


  1. Apprenez quelles sont les reconnaissances territoriales de votre région.
  2. Trouvez votre organisation de réconciliation locale.
  3. S’il n’y en a pas, considérez l’option d’en former une avec d’autres personnes.
  4. Assistez à un événement culturel tel qu’un pow-wow (oui, toutes et tous y sont les bienvenus!).
  5. Achetez un item d’un.e artiste autochtone. Si, à titre d’exemple, vous souhaitez acquérir un capteur de rêves ou une paire de mocassins, tentez de trouver un.e artiste autochtone qui peut vous en confectionner et vous fournir de l’information sur ces créations spéciales.

    Lire la suite