Il est frappant de constater qu’aujourd’hui plus que jamais l’histoire, et plus largement le passé, est d’actualité. Est d’actualité, au sens où continuellement ce passé s’immisce dans le présent et en informe les enjeux, les débats, les opinions politiques. Évoquons simplement et rapidement les débatstournant autour des questions de reconstitutions historiques d’événements sensibles, la lecture publique de documents historiques portant encore aujourd’hui à controverse, les polémiques tournant autour de la transmission scolaire de l’histoire, le rôle du patrimoine dans la société, les débats entourant les frais de scolarité et l’accessibilité aux études, et tout cela sans parler des enjeux délicats tournant autour des questions de reconnaissance des torts.

Il est toutefois légitime de se questionner sur cette utilisation du passé. Feu l’historien Howard Zinn affirmait, pour justifier comme pour expliquer l’ensemble de son œuvre, que l’on ne peut pas être neutre sur un train en mouvement. HistoireEngagée adopte une perspective semblable; si le rôle ou la fonction de l’historien est d’abord et avant tout de faire sens du passé, cette fonction ne doit pas être indépendante d’un engagement plus large envers les nécessités du présent. Si l’on croit comme Tocqueville que le passé peut éclairer l’avenir, il est d’abord et avant tout nécessaire, au-delà et indépendamment des conflits idéologiques, de faire sens de ce passé. La lumière qu’amène la compréhension historique sur les enjeux du présent est, croyons-nous, nécessaire et souhaitable.

La présente section se veut ainsi un espace de réflexions et de débats sur les sujets chauds de l’heure sur les scènes nationales et internationales. C’est dans cet esprit que nous invitons la communauté historienne à soumettre de courts textes (voir les balises de rédaction et les directives de soumission) portant sur des thématiques historiques variées pouvant être rattachées à des enjeux de l’actualité ou sociaux contemporains. Celles et ceux qui souhaiteraient proposer des contributions peuvent nous écrire à l’adresse suivante : contributions@histoireengagee.ca.

Dossiers

Institutions, politiques et enjeux sociaux (depuis août 2015)

Austérité et mouvements sociaux (depuis mars 2015)

Enjeux et contestations autochtones (depuis janvier 2013)

Droit de grève, militantisme syndical et relations de travail (depuis juin 2013)

Débats et dialogues interreligieux (depuis septembre 2013)

Les interventions du gouvernement fédéral en sciences humaines et sociales (depuis mai 2012)

Mobilisations étudiantes et éducation supérieure (depuis mars 2012)

Préservation et mise en valeur du patrimoine (depuis décembre 2011)

L’enseignement de l’histoire au Québec et la question nationale (depuis novembre 2011)

Démocraties, droits et libertés au Québec et à l’international (depuis décembre 2010)

Sujets libres