Voici les conférences publiques enregistrées qui ont été mises en ligne par HistoireEngagee.ca :

Philip Rieder et Alexandre Wenger, « The Knick« .

The Knick nous entraîne dans les salles d’opération des premières années du 20e siècle. Grâce à l’asepsie et à l’anesthésie, les chirurgiens inventent des procédures originales et se lancent dans des interventions inédites. Le chirurgien s’impose comme un opérateur de miracles d’un genre nouveau.

La série-culte de Steven Soderbergh se présente comme un joyau esthétique et un objet d’intérêt historique. Mais la représentation cinématographique fausse-t-elle notre compréhension de la médecine de l’époque? Quelle image du médecin et du chirurgien la série donne-t-elle ? C’est à ces question qu’on tenté de répondre Philip Rieder et Alexandre Wenger de l’Université de Genève dans le cadre d’une conférence donnée le 13 décembre 2016.

Durée : 81:05 minutes

Conférence de Philipe Rieder et d’Alexandre Wenger

Catherine Vézina, « L’évolution des politiques migratoires américaines et leur impact sur les migrants mexicains ».

La présidence de Barack Obama n’a certes pas atténué l’épineuse question de l’immigration illégale aux États-Unis. En fait, The Economist mentionnait récemment dans un article intitulé « America’s deportation machine » que son administration a procédé à l’une des plus grandes expulsions de personnes en temps de paix dans l’histoire du pays. Afin de comprendre les fondements historiques de cette question d’actualité, l’équipe d’HistoireEngagee.ca publie la vidéo de la conférence qu’a donnée Catherine Vézina à l’Université de Sherbrooke le 14 janvier 2014 sur le thème « L’évolution des politiques migratoires américaines et leur impact sur les migrants mexicains ».

Durée : 53:39 minutes

Conférence de Catherine Vézina

Marc-André Robert, « Dans la caméra de l’Abbé Proulx. La société rurale et agricole de Duplessis ».

Méconnu de notre histoire, l’abbé Maurice Proulx (1902-1988) est un des pionniers du septième art québécois. Prêtre, agronome, travailleur social et cinéaste autodidacte, il se lance dans l’aventure du cinéma dès le début des années 1930. Homme passionné et carriériste, élève et proche collaborateur du premier ministre libéral Adélard Godbout, il devient, dans les années 1940 et 1950, cinéaste officiel du gouvernement unioniste de Maurice Duplessis. Vitrine publicitaire des réalisations du chef, son cinéma jette pourtant un regard engagé, mais franc sur la société agricole et rurale québécoise de l’après-guerre.

Patrimoine national depuis 1977, l’oeuvre cinématographique unique de Maurice Proulx demeure l’une des seules fenêtres visuelles et sonores aujourd’hui disponibles sur le Québec d’autrefois. Dans la caméra de l’abbé Proulx permet de mieux comprendre cette société un peu trop «noircie» par la mémoire.

Durée : 44:55 minutes.

Conférence de Marc-André Robert

Maurice Demers, « La violence des pacifiques ».

Qu’est-ce qui incite des gens du Nord à s’indigner des violences faites aux gens du Sud? Ce questionnement est au cœur de la conférence publique de Maurice Demers. Celle-ci porte sur la prise de parole militante des missionnaires québécois et franco-canadiens en Amérique latine durant la guerre froide. En abordant, entre autres, la question de la politisation des religieux influencés par la théologie de la libération, M. Demers analyse les réactions publiées dans la presse francophone en réaction aux assassinats des missionnaires Maurice Lefebvre et Raoul Léger. Ceci éclaire comment la militance pour les droits de la personne dans le contexte schizophrénique de la guerre froide pouvait être considérée comme « violente » par les dictatures latino-américaines d’extrême droite. Il avance que leur prise de parole a instauré une brèche significative dans le discours dominant – au dam des autorités – permettant l’articulation de nouvelles formes de solidarité échafaudées sur des rapports Nord-Sud priorisant la justice sociale plutôt que la « sécurité nationale ».

Durée : 47:04 minutes.

Conférence de Maurice Demers

Yves Gingras, « L’historien et le politique ».

Yves Gingras, professeur au Département d’histoire de l’UQAM et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire et sociologie des sciences, a prononcé une communication à l’occasion du 13e Colloque international étudiant du Département d’histoire de l’Université Laval le 13 février 2013. Abordant la question de l’historien et du politique, il s’est prononcé sur le rôle social de l’histoire et sur les dangers potentiels guettant cette discipline qui, à ses yeux, apparait beaucoup moins autonome et plus soumise aux influences externes que la plupart des autres domaines de recherche. Pour Yves Gingras, l’historien doit résister aux demandes et aux pressions extérieures pour bâtir ses propres problématiques et objets d’étude, puis pour éviter également une certaine « instrumentalisation » de l’histoire. L’idée d’une « objectivation » de la pratique historienne passerait, entre autres, par la façon de faire et d’écrire l’histoire (notamment en laissant tomber, autant que possible, l’utilisation d’adjectifs qui orientent et connotent, parfois inconsciemment, le texte). L’historien, en outre, devrait s’appliquer à expliquer les faits de façon scientifique, en s’appuyant sur un argumentaire et sur l’analyse de documents historiques : il s’agirait là de la meilleure façon d’avoir un impact et de démontrer la validité et le professionnalisme de ses recherches.

En revisitant des textes et des débats anciens ou d’actualité (notamment les écrits de Max Weber, les débats sur l’origine de la théorie de la relativité, les controverses autour des livres Aristote au mont Saint-Michel : Les racines grecques de l’Europe chrétienne (Sylvain Gouguenheim), Nos ancêtres les Germains. Les archéologues au service du nazisme (Laurent Olivier) ou encore Black Athena: The Afroasiatic Roots of Classical Civilization (Martin Bernal), etc.), Yves Gingras exprime un point de vue intéressant et pertinent sur la notion d’engagement en histoire et chez l’historien. C’est avec son accord que nous vous présentons ici sa conférence. Pour l’écouter, vous pouvez cliquer sur le lien ci-dessous (pour enregistrer, vous pouvez cliquez avec le bouton droit de la souris et sélectionner l’option « Enregistrer la cible du lien sous… »).

Conférence de Yves Gingras

Dale Gilbert, « La vie de quartier modernisée : consommer à Québec au coeur du XXsiècle ».

Conférence enregistrée au 4M Café à Québec, avec Dale Gilbert, postdoctorant à l’INRS à Montréal, le 23 février 2012 dans le cadre des Cafés historiques organisé par Les Services historiques Six-Associés. La communication présente les transformations dans les pratiques et les habitudes de consommation des habitants de la ville, puis cherche à illustrer, de façon plus précise, leurs impacts sur la vie des résidents du quartier de Saint-Sauveur.

Durée : 1h12. Format : MP3.

Conférence de Dale Gilbert (1ère partie)

Conférence de Dale Gilbert (2ème partie)

Jocelyn Gadbois, « Loto-Québec : une histoire de (mise en) confiance ».

Conférence, enregistrée Chez Temporel, Québec, le 31 mars 2011 avec Jocelyn Gadbois, doctorant en ethnologie à l’Université Laval, dans le cadre des Cafés historiques organisé par Les Services historiques Six-Associés. Superbe aperçu historique de la gestion des jeux de hasard et d’argent au Québec avant l’établissement de Loto-Québec.

Durée : 1 h 33. Format : MP3

Conférence de Jocelyn Gadbois

Stéphane Savard, « Hydro-Québec et l’identité québécoise ».

Conférence, enregistrée au 4M Café, Québec, le 24 février 2011, avec Stéphane Savard, dans le cadre des Cafés historiques organisé par Les Services historiques Six-Associés. Le conférencier propose un bref aperçu historique de l’utilisation d’Hydro-Québec comme vecteur d’identité par les responsables politique québécois, d’Adélard Godbout à Jean Charest.

Durée : 1 h 40. Format : MP3.

Conférence de Stéphane Savard

Louis-Pascal Rousseau, « Québécois et Amérindiens : même famille ? ».

Conférence, enregistrée Chez Temporel le 27 janvier 2011, qui met en vedette Louis-Pascal Rousseau, dans le cadre des Cafés historiques organisé par Les Services historiques Six-Associés. Le conférencier met en valeur les témoignages qu’il a recueillis aux Territoires du Nord-Ouest, auprès de descendants autochtones, qui ont intégré à leur vocabulaire quelques mots de français.

Durée : 1 h 08. Format : MP3.

Conférence de Louis-Pascal Rousseau

Carl Pépin et Luc Nicole-Labrie, « S’exprimer ou informer ? Le blogue historique « .

Conférence, enregistrée au 4M Café, Québec, le 25 novembre 2010, avec Carl Pépin et Luc Nicole-Labrie, dans le cadre des Cafés historiques organisé par Les Services historiques Six-Associés. Il s’agit d’une belle entrée en matière de tout ce qui concerne l’édition d’un blogue sur des sujets historiques (mise en forme sur Internet du blogue, forces et faiblesses du média de l’Internet, lectorat, etc.).

Durée : 1 h 24. Format : MP3

Conférence de Carl Pépin et de Luc Nicole-Labrie