Numéro thématique : L’histoire d’Haïti

La Révolution haïtienne a eu un impact majeur sur le cours de l’histoire. De la cérémonie du Bois-Caïman, le 14 août 1791, à la proclamation d’indépendance par Jean-Jacques Dessalines, le 1er janvier 1804, Haïti aura été le lieu de tous les espoirs pour les « damnés de la terre » et de toutes les craintes pour les classes privilégiées et les puissances impérialistes. Mais la gloire de cette grande révolte d’esclaves, révolte qui mena à terme à la deuxième indépendance des Amériques, fit rapidement place au désenchantement suite aux luttes fratricides qui divisèrent l’île. Vainqueur des troupes napoléoniennes à la grande bataille de Vertières en 1803, Dessalines trouva d’ailleurs la mort le 17 octobre 1806 des mains de ses anciens compagnons d’armes qui accusaient le nouvel empereur de despotisme. De nouvelles lignes de divisions internes se dessinèrent par la suite avec les gouvernements qui se succèdent au pouvoir.

Ces limites imposées à la portée émancipatrice de la révolution s’imbriquaient alors dans le douloureux établissement de relations internationales pour l’État noir, car celui-ci état était à peine né qu’il devait lutter pour sa reconnaissance : la France ne reconnaitra son indépendance qu’après dédommagement en 1825, les nouvelles républiques d’Amérique latine n’inviteront pas les représentants d’Haïti au Congrès de Panama en 1826, et les États-Unis attendront jusqu’en 1862 pour reconnaitre l’indépendance de cette république noire (contrairement à ce qu’ils avaient fait pour les républiques hispanophones et le Brésil). Les contributions que l’on trouve dans ce numéro thématique sur l’histoire d’Haïti analysent, sous des angles différents,  les tenants et aboutissants de cette naissance aux forceps de l’État haïtien. Yves-Michel Thomas analyse l’évolution des relations entre les élites et les masses durant la période postcoloniale. Jhon Picard Byron discute des « Catastrophes naturelles et le rôle de l’État haïtien dans la reconstruction » avec Valérie Lapointe Gagnon. Alain St-Victor, finalement, aborde l’histoire de la Révolution haïtienne de la perspective de son impact sur le monde atlantique.

Signification et impact de la Révolution haïtienne sur le monde atlantique, par Alain St.-Victor.

Reconstruction d’Haïti, (re-) construire l’État, par Yves-Michel Thomas.

Entrevue avec Jhon Picard Byron, enseignant à l’Université d’État d’Haïti et au département de philosophie de l’École normale supérieure (Haïti).

Bonne lecture!

Maurice Demers, Responsable du numéro thématique

Les commentaires sont fermés.