Là où le présent rencontre le passé - ISSN 2562-7716

Catégorie : Alain Even

Autour d’un livre : Le « moment 68 » et la réinvention de l’Acadie de Joel Belliveau

Alain Even, Sociologue, Enseignant de sociologie à l’Université de Moncton (1966-1969), Professeur retraité de l’Université de Rennes 2 et Président honoraire de l’Assemblée des Conseils Économiques, Sociaux et Environnementaux Régionaux de France

Version PDF
BELLIVEAU, Joel. Le « moment 68 » et la réinvention de l’Acadie. Ottawa, Les Presses de l'Université d'Ottawa, 2014, 362 p.

BELLIVEAU, Joel. Le « moment 68 » et la réinvention de l’Acadie. Ottawa, Les Presses de l’Université d’Ottawa, 2014, 362 p.

L’historien Joel Belliveau a récemment fait paraître aux Presses de l’Université d’Ottawa Le « moment 68 » et la réinvention de l’Acadie. Centrée sur les mobilisations étudiantes acadiennes des années 1960, l’étude de Belliveau offre une interprétation originale du militantisme de l’époque, dont une partie a été immortalisée par le documentaire L’Acadie, l’Acadie?!? des cinéastes Pierre Perrault et Michel Brault. Revenant sur quelques temps forts de la période – la manifestation pour le bilinguisme en février 1968, la remise symbolique d’une tête de cochon au maire francophobe Leonard Jones, l’occupation du pavillon des sciences de l’Université de Moncton – et d’autres méconnus, voire inconnus de l’historiographie acadienne, Belliveau défend la thèse que les mobilisations qu’il étudie ont « conduit à un changement de paradigme politique en Acadie ». Pour l’occasion, le Comité de rédaction d’Histoireengagée.ca a invité des militantes et des militants du « moment 68 » à réagir à la publication de l’ouvrage en livrant leurs commentaires critiques sur cette période charnière de l’histoire contemporaine de l’Acadie. Entre recension et témoignage, les billets produits par divers acteurs de l’époque invitent, en soulevant de nouvelles hypothèses, à une relecture du « moment 68 » en Acadie. C’est donc par un texte du sociologue Alain Even, professeur de sociologie à l’Université de Moncton de 1966 à son congédiement en 1969 et titulaire d’une thèse de doctorat en sociologie sur le développement économique en Acadie, que s’ouvre la série de billets autour du « moment 68 » en Acadie. En complément à cette lecture, nous vous invitons également à redécouvrir une entrevue qu’avait réalisée Adeline Vasquez-Parra avec Alain Even en 2012 pour HistoireEngagée : « 68 et nous » : une entrevue avec le sociologue Alain Even.


Alain Even en 1968.

Alain Even en 1968.

Témoin lointain par la géographie et le temps, mais témoin engagé et très observateur entre 1966 et 1969, au-delà même, car j’y fus un enseignant-chercheur passionné. Ce fut un temps fort de ma vie qui m’a laissé un peu d’amertume – départ involontaire dû à mon congédiement comme professeur de sociologie – parce qu’il me semblait avoir contribué à la compréhension de ce qu’était effectivement en ce temps l’Acadie. Me ressentant quelque peu Acadien, j’ai suivi avec beaucoup d’attention les évolutions des années 1970, puis mes engagements professionnels et personnels en Bretagne ont créé de la distance. Cependant, j’ai gardé jusqu’à ce jour des relations très vivantes avec plusieurs des heureuses rencontres de cette période, des étudiants pour l’essentiel. J’ose donc réagir à ma lecture de l’ouvrage de Joel Belliveau.

« 68 et nous »: une entrevue avec le sociologue Alain Even

Adeline Vasquez-Parra, Université libre de Bruxelles, Belgique

Version PDF

Le sociologue Alain Even

Alain Even est économiste de formation, sociologue de carrière, ancien doyen de la faculté des sciences sociales de Rennes 2 et actuellement président du conseil économique, social et environnemental de la région Bretagne. De 1966 à 1969, il est aussi un jeune coopérant[1] français en poste à l’université de Moncton (Nouveau-Brunswick) où il enseigne la sociologie. Il revient sur le mouvement social qui secoue cette université en 1968, mouvement désormais consacré par le film Acadie, Acadie !? (1971) et insiste sur son rôle d’éducateur face à la révolte des étudiants. Quand la mémoire rencontre l’Histoire, Alain Even tient aussi à faire toute la lumière sur la différence entre souvenir personnel et mémoire collective. Nous nous entretenons pendant près de deux heures le jeudi 05 avril 2012 dans son bureau rue Guillaudot à Rennes (Bretagne).

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :