Par Marc-André Éthier, Université de Montréal, pour l’Association québécoise pour la didactique de l’histoire et de la géographie (AQDHG)[1]

Version PDF

M. Beauchemin et Mme Fahmy-Eid,

L’Association québécoise pour la didactique de l’histoire et de la géographie (AQDHG) a mandaté son conseil d’administration pour participer à la consultation pilotée par le comité que vous formez sur le « renforcement de l’enseignement de l’histoire nationale ». L’AQDHG regroupe une trentaine de professeurs, chargés de cours et étudiants en didactique de l’histoire et de la géographie dont la grande majorité provient du Québec. Comme suite de la rencontre du porte-parole de l’AQDHG avec vous, nous vous transmettons ce court mémoire qui résume en partie les principales réflexions suscitées par votre document visant à « ouvrir la discussion ».

Ce texte plaide en faveur du renforcement de l’histoire-problème. Il se centre sur la question des liens entre l’histoire comme science, le développement des compétences et l’éducation à la citoyenneté, liens qui furent au cœur de la présentation orale du 4 décembre, puis il réitère quelques propositions complémentaires.

Lire la suite