HistoireEngagée.ca

Là où le présent rencontre le passé – ISSN 2562-7716

Catégorie : Crystal Fraser

Tuer l’Indien dans l’enfant : les pensionnats autochtones et le rôle de John A. Macdonald

Affiche par Sean Carleton et texte par Crystal Gail Fraser.

Traduction par Laure Henri

On a souvent célébré John A. Macdonald (1815-1891) pour son rôle en tant que l’un des « Pères de la Confédération » au Canada. Élu premier ministre à deux reprises (1867-1873 et 1878-1891), Macdonald a fait face à d’importants obstacles dans son entreprise d’édification du nouveau Dominion du Canada. La création d’une nation était une lourde tâche et Macdonald y a joué un rôle déterminant sur plusieurs plans, que ce soit dans la négociation de l’entrée des nouvelles provinces dans la Confédération, la construction du réseau ferroviaire, la domestication de l’Ouest « sauvage » ou encore l’encadrement de projets d’immigration de très grande envergure. Il est toutefois moins reconnu qu’en tant que premier ministre, Macdonald a également agi à titre de surintendant général des Affaires indiennes. Il a donc participé de manière active à la mise en œuvre d’un système destructeur qui avait pour objectif de « tuer l’Indien dans l’enfant », soit le système de pensionnats indiens. Cette affiche permet de souligner le double rôle joué par Macdonald, qui a été à la fois bâtisseur d’une nation et architecte d’un génocide commis contre les peuples autochtones.

Lire la suite

150 actions de réconciliation pour les 150 derniers jours de « Canada 150 »

Par Crystal Fraser[1], candidate au doctorat en histoire à l’Université de l’Alberta et Gwichya Gwich’in de Inuvik et Dachan Choo Gèhnjik aux Territoires du Nord-Ouest, et Sara Komarnisky[2], anthropologue, chercheuse postdoctorale en histoire à l’Université de l’Alberta et descendante de colons ukrainiens[3]

Version PDF

Affiche #05 de la série Remember l Resists l Redraw: A Radical History Poster Project du Graphic History Collective. Texte d’Erica Violet Lee. Création artistique : Anonyme (à la requête de l’artiste).

À compter du 4 août, il ne restera plus que 150 jours à l’année 2017 et au 150e anniversaire du Canada. De sérieuses discussions se sont déroulées tout au long de l’année à propos de la réconciliation, et nous aimerions contribuer au dialogue. Ensemble, nous avons mis sur papier 150 actions de réconciliation qui pourraient être entreprises lors des 150 derniers jours de l’année 2017. Plusieurs de ces actions consistent en de petits gestes à la portée de tous les Canadiens et de toutes les Canadiennes; d’autres se veulent plus provocantes et visent à encourager les gens à réfléchir aux relations entre Autochtones et non Autochtones selon de nouvelles perspectives.


  1. Apprenez quelles sont les reconnaissances territoriales de votre région.
  2. Trouvez votre organisation de réconciliation locale.
  3. S’il n’y en a pas, considérez l’option d’en former une avec d’autres personnes.
  4. Assistez à un événement culturel tel qu’un pow-wow (oui, toutes et tous y sont les bienvenus!).
  5. Achetez un item d’un.e artiste autochtone. Si, à titre d’exemple, vous souhaitez acquérir un capteur de rêves ou une paire de mocassins, tentez de trouver un.e artiste autochtone qui peut vous en confectionner et vous fournir de l’information sur ces créations spéciales.

    Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :