HistoireEngagée.ca

Là où le présent rencontre le passé – ISSN 2562-7716

Catégorie : Comité de rédaction Page 1 of 3

Un nouvel énoncé de mission pour HistoireEngagee.ca

Introduction par Florence Prévost-Gégoire, University College Dublin, membre du comité éditorial d’HistoireEngagee.ca

Énoncé de mission par l’équipe éditoriale d’HistoireEngagee.ca.

Introduction

En guise de premier texte de l’année 2019-2020, l’équipe éditoriale d’HistoireEngagée.ca publie aujourd’hui son nouvel énoncé de mission. Après une année 2018-2019 pleine de changements, il nous apparaissait nécessaire de repenser les objectifs de la revue afin qu’ils soient plus en accord avec les valeurs d’une équipe éditoriale qui s’est considérablement renouvelée dans les deux dernières années. La chronique éditoriale que nous avons publiée en janvier dernier parlait de cette année comme d’un moment charnière, d’un tournant, dans l’histoire d’HistoireEngagée.ca. L’augmentation de nos publications (maintenant deux par semaine) témoigne effectivement du fait que la plateforme occupe une place de plus en plus importante dans les milieux historiens. Notre revue offre un lieu de diffusion rapide et nous recevons de plus en plus de textes spontanés qui réagissent à l’actualité ou réfléchissent aux apories de la discipline historique. L’augmentation de notre rythme de publication nous a placés devant un grand éventail de dilemmes éditoriaux et nous a fait prendre conscience de la place de notre revue dans la diffusion de la connaissance historique. Ce « succès » d’HistoireEngagée.ca (qui fêtera l’an prochain sa première décennie) vient avec une responsabilité : utiliser cette plateforme pour apporter des changements réels dans la discipline.

L’énoncé de mission que nous publions aujourd’hui se distingue de l’ancien sur deux points principaux. D’abord, il revoit la notion même d’« histoire engagée ». Si l’objectif original était de « proposer une diversité de points de vue », la nouvelle mission prend plutôt comme point de départ le fait suivant : la discipline historique est empreinte de structures de pouvoir racistes et sexistes qui, jusqu’à présent, ont eu pour effet de placer les groupes racisés et les femmes en marge des trames narratives traditionnelles. Notre objectif est donc d’aller au-delà d’une « diversité de point de vue » et plutôt de mettre en valeur la voix de ces oublié.e.s de l’histoire. Faire cela demande à la fois d’effectuer un travail de critique des pratiques de la discipline, mais aussi d’interroger nos propres biais et de remettre en question les actions et gestes que nous avons posés (et que nous posons encore) qui ont contribué à la marginalisation de certains groupes.

Le deuxième point découle du premier. Pour valoriser ces voix marginalisées, il convient aussi de repenser les modalités de diffusion de la production historique. Si la rigueur reste au cœur de notre travail, nous souhaitons offrir un espace qui ne se limite pas à la publication d’articles scientifiques. HistoireEngagee.ca s’engage donc à donner une place à différents types de médium tels que les témoignages, les œuvres artistiques, les lettres ouvertes et les chroniques. Nous espérons ainsi participer à la désacralisation du livre et de l’article scientifique en donnant à d’autres formes d’expression toute la valeur qu’elles méritent. Cela signifie aussi de ne pas se limiter au travail provenant des milieux académiques et de donner une place aux activistes, aux artistes, à ces gens qui vivent ou on vécut l’histoire que l’on essaie de raconter.

Cet énoncé de mission s’adresse à toutes celles et tous ceux qui désirent mieux comprendre les ambitions d’HistoireEngagee.ca et aux autrices et auteurs qui souhaitent contribuer à la plateforme. Il sert finalement d’inspiration et de guide pour l’équipe éditoriale, consciente de ses biais, mais toujours désireuse de faire mieux et de travailler à transformer les pratiques historiennes.

Énoncé de mission

Occupant une place à part dans le paysage historiographique et scientifique francophone, la revue HistoireEngagée.ca (histoireengagee.ca) est une plateforme de diffusion des savoirs et des connaissances historiques. Son approche favorise la révision des récits dominants et, dans une logique collaborative, la création de savoirs. En choisissant une diffusion en libre accès qui rejoint à la fois la communauté savante et un public élargi, HistoireEngagée.ca souhaite susciter une discussion sur l’histoire ouverte à tous et à toutes. Sa mission est triple : en plus d’offrir à son lectorat des textes qui analysent l’actualité canadienne et internationale sous l’angle de l’histoire, elle participe activement aux débats historiographiques et s’efforce de mettre de l’avant des récits qui restituent une place aux oublié.e.s de l’histoire. Puisqu’un de ses objectifs est de se mettre au diapason de l’actualité et des enjeux touchant la discipline historique, HistoireEngagée.ca met de l’avant des publications qui témoignent de prises de positions informées et ancrées dans des perspectives historiques et sociales plus larges.

Un médiateur culturel

Une des singularités de la revue est son approche hybride. Elle valorise la conjugaison de méthodes de recherche classiques et d’une approche collaborative avec des gens provenant des milieux artistiques et militants. Cette approche vise à ouvrir la réflexion épistémologique sur les façons dont l’histoire s’élabore, tout en favorisant la redéfinition de ses canaux de diffusion. Contribuer au partage des savoirs sur les groupes marginalisés par les récits dominants est par ailleurs une préoccupation majeure de l’équipe d’HistoireEngagée.ca.

Un savoir engagé

Le savoir engagé est pour nous une façon de conjuguer la pensée scientifique et l’engagement social en rendant plus accessibles les connaissances et les analyses historiques. Nous comprenons que l’engagement des historien.ne.s ne se résume pas à l’étude des mouvements sociaux, HistoireEngagée.ca va plus loin en allant à la rencontre de celles et de ceux qui, par leurs actions, sont susceptibles de devenir sujets de l’histoire. L’idée est de désacraliser le rôle de l’expert.e sans le rejeter pour autant. Autrement dit, un effort est fait pour faire converger les savoirs engagés universitaires et les autres savoirs engagés, notamment expérientiels et non occidentaux. Un savoir scientifique, universitaire et savant que l’on dit engagé, mais qui reproduit une hiérarchisation des discours et des êtres humains dans ses effets réels et matériels, n’est pas engagé simplement parce qu’il prétend ou souhaite l’être : c’est pourquoi il nous semble important d’offrir notre plateforme en libre accès et de ne pas assujettir ces nouveaux savoirs aux logiques institutionnelles universitaires.

Des modalités d’écriture variées

HistoireEngagée.ca considère important de réfléchir aux processus de reproduction des inégalités dans la production scientifique et universitaire, ce qui passe notamment par les modalités d’écriture et les positionnements épistémologiques de celles et de ceux qui collaborent à la revue. Nous nous attendons ainsi à ce que les auteurs et les autrices qui nous approchent réfléchissent aux silences de leurs bagages théoriques ou historiographiques. Nous cherchons également à nous éloigner des canons disciplinaires pour mettre de l’avant les réflexions théoriques, artistiques et autres dont l’écho est moins grand. Tout ceci se fait avec la volonté d’offrir un regard critique sur la trame narrative dominante. Nous assumons le caractère politique de nos critères de sélection, car nous estimons que l’histoire est politique et que toutes les revues s’inscrivent dans une perspective intéressée et engagée, qu’elle soit assumée ou non.

Annonce de la pause estivale

Les membres du comité éditorial d’HistoireEngagée.ca vous annoncent qu’ils et elles prendront une pause estivale jusqu’à la fin août. Pendant cette « relâche », nous préparons la rentrée et nous serons de retour pour une autre saison de regards historiques sur le monde qui nous entoure. D’ailleurs, nous vous rappelons que nous sommes constamment à la recherche de contributions spontanées et pour les dossiers suivants : « Où sont les femmes? », celui sur l’histoire(s) des Noirs.es « Imaginations, existences et spatialités noires en (ré)émergences » et celui sur les Premiers Peuples, « Présences et absences : historiciser les (dis) continuités et (in)interruptions des voix et expériences autochtones ». Consultez notre site web pour plus de détails.

Pour les prochaines semaines, vous pourrez surveiller nos pages Facebook et Twitter, sur lesquelles nous suggèrerons la (re)lecture de textes déjà parus.

Bon été à toutes et tous,

Le comité éditorial, HistoireEngagée.ca

Du nouveau à Histoireengagée.ca!

Par le Comité éditorial

L’équipe d’histoireengagée.ca est heureuse de vous annoncer l’arrivée de trois nouveaux membres sur le comité de rédaction de la revue. Nous désirons donc souhaiter la bienvenue à Mazarine Lainé, Amadou Ghouenzen Mfondi et Susanne Commend, et vous les présenter. La diversité de leurs expériences et de leurs compétences respectives enrichira assurément le contenu de notre plate-forme!

Candidate à la maitrise en service social à l’Université d’Ottawa, Mazarine Lainé travaille présentement sur un mémoire portant sur les violences envers les femmes autochtones en contexte québécois. Détentrice d’un baccalauréat en criminologie complété à la même université, elle analyse les réalités contemporaines en réinterrogeant le passé selon une posture féministe postcoloniale, intersectionnelle et antiraciste. Elle s’intéresse également aux représentations des subalternes dans les récits historiques dominants. Elle occupe présentement le poste de coordonnatrice au sein du Collectif de recherche sur les migrations et le racisme (COMIR) à l’Université d’Ottawa. Elle est aussi membre du Collectif de recherche féministe anti-violence (FemAnVi) à l’Université d’Ottawa et du Réseau québécois en études féministes (RéQEF).

Lire la suite

Annonce d’une pause de 3 semaines

Le comité éditorial

Après un automne bien occupé et riche de nombreuses publications, l’équipe éditoriale d’HistoireEngagée.ca annonce aujourd’hui qu’elle prendra une pause de 3 semaines pour le temps des fêtes. Notre calendrier de publications reprendra donc le 15 janvier 2019.

Nous en profitons pour souligner que nous sommes ravi•e•s des contributions reçues dans les derniers mois et que nous avons hâte de lire celles à venir!

 

Au revoir et merci Pascal

Le comité éditorial en collaboration avec Camille Robert

Crédits : Steven Darby, Musée canadien de l’histoire

L’équipe d’HistoireEngagée tient à souligner le départ de Pascal Scallon-Chouinard, membre du comité de rédaction depuis 2012. Au cours des six dernières années, Pascal a réalisé un travail essentiel pour la revue. Infatigable, il a participé à la création et à la coordination de dossiers thématiques, notamment celui sur l’histoire des Afro-Amériques (désormais nommé Imaginations, existences et spatialités noires en (ré)émergence, pour lequel Pascal demeure dans le comité de coordination), Où sont les femmes?, ainsi que Le sport et ses pratiques de l’Antiquité à nos jours : dimensions socioculturelles et usages politiques. Il a grandement aidé à la recherche de nouvelles collaboratrices et de nouveaux collaborateurs, toujours motivé et prêt à tendre des perches pour recruter des chercheuses et chercheurs engagé.e.s ayant des champs de spécialisation variés. Tout au long de son implication à HistoireEngagée, Pascal a su amener un vent de dynamisme : il a mis de l’avant l’importance de diversifier les approches et les projets et, surtout, il a su être le socle de l’équipe pendant plusieurs années. Son intelligence, son dynamisme et sa générosité font de lui un partenaire de travail précieux avec qui il est toujours motivant et agréable d’initier de nouveaux projets. Enseignant dans l’âme, il transmettait avec bonheur à chacun.e de nous ses connaissances de la revue et de son fonctionnement pour qu’elle garde le cap et même qu’elle prenne de l’ampleur. 

Pascal Scallon-Chouinard est employé au Musée canadien de l’histoire depuis plus d’un an, où il occupe désormais les fonctions de Coordonnateur francophone pour l’équipe de l’édition et des publications. Sans Pascal, HistoireEngagée ne serait pas la revue qu’elle est aujourd’hui. Toute l’équipe éditoriale tient à le remercier et à souligner que c’était un véritable plaisir de collaborer avec lui. Il restera un modèle d’engagement et de rigueur… et les nouvelles recrues entendront assurément parler de lui!

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :