Par Stasis – Groupe d’enquête sur le contemporain

22 mars 2019, Lieu à déterminer.

Exil

  1. Expulsé
  2. Chercher refuge dans un territoire étranger
  3. Avoir perdu sa maison ; mais aussi, chercher un chez-soi
  4. « L’état ou la situation dans lequel tu ne peux vivre dans ton pays d’origine, pour des raisons politiques ou comme punition. »
  5. D’une tradition yiddish montréalaise : Golis / Gulis « La vie qui n’est pas comme elle le devrait. »

La figure de l’exil existe dans la littérature, la poésie, les arts et les milieux académiques comme symbole de l’expérience fondamentalement humaine du mouvement et de la mobilité. L’exil évoque des images de départ et d’arrivée, d’évasion et de recherche d’un nouveau foyer, de changement et de nostalgie. Elle unit ainsi les expériences plurielles des immigrant.e.s, réfugié.e.s et communautés ethniques du Québec – qui partagent dans leurs différences cette expérience de venir de quelque part, de chercher ailleurs un nouveau chez-soi, avant d’accoster finalement sur les rives du soi-disant Canada. Tout au long de l’histoire de ce territoire, l’afflux de nouveaux arrivant.e.s a entrainé la renégociation des frontières, de l’appartenance et de l’adhésion à la société québécoise. Par conséquent, l’exil est attaché à plusieurs autres notions, souvent politiquement chargées : le pays, la langue, la religion, la culture et l’identité nationale. L’exil est une expérience perturbante qui altère le sens de ces concepts pour toutes les personnes impliquées. Toutefois, si l’on parle régulièrement de l’expérience de l’exil tel que vécu de l’extérieur, on néglige souvent les histoires de ceux et celles qui vivent l’exil de l’intérieur en raison des processus de génocide, d’assimilation, de migration forcée, de réinstallation et de mouvement qui ont fait d’elles et eux des étrangers dans leur propre pays. Le cas le plus notoire est celui des communautés autochtones et de leur rencontre avec les premiers colons français ou avec les vagues plus tardives d’immigrant.e.s en provenance d’un peu partout sur la planète.

Lire la suite