Là où le présent rencontre le passé - ISSN 2562-7716

Étiquette : Ville de Québec Page 1 of 3

Élections municipales au Québec : devrait-on revoir le mode de scrutin?

Par David Lanneville, étudiant au doctorat en gérontologie de l’Université de Sherbrooke, détenteur d’une maîtrise en études politiques de la Pontificia Universidad Javeriana de Bogotá, Colombie

Version PDF

Crédit : Kevin Ott (Flickr).

Le directeur général des élections du Québec a fait une campagne d’impact afin de stimuler la participation des électrices et des électeurs au niveau municipal. On y dénonce avec un peu d’humour le fait que, bon an mal an, moins de la moitié des électeurs et des électrices se prévalent de leur droit de vote, tout en y rappelant à quel point les enjeux municipaux font partie du quotidien des gens. Une autre campagne a aussi été faite afin d’attirer davantage de candidats, car faute d’opposition, les maires et les mairesses ont été élues par acclamation dans près de la moitié des municipalités québécoises[1]. Lorsque des citoyens constituent un parti politique municipal et n’obtiennent aucun siège malgré une part significative du vote populaire, est-ce qu’on peut blâmer les citoyennes et les citoyens de se désintéresser des élections municipales? Bien qu’il ne soit pas le seul facteur qui peut expliquer la faible participation, on peut se demander quel est l’impact du système électoral sur la vie politique municipale? Et si on repensait la démocratie municipale? Analyse du système électoral du point de vue municipal.

La visite de la reine Élisabeth II à Québec et le « samedi de la matraque », 1964*

Luc Nicole-Labrie

Version PDF

Source : Marcel Laforce (photographe), L’Action, lundi 12 octobre 1964, p.1. Bibliothèque et archives nationales du Québec, consultation en ligne, 2 juillet 2011. On voit ici Jean Lesage accompagnant la Reine et le début de la légende de cette photo se lit comme suit : « UNE REINE DÉLICIEUSE, UN PREMIER MINISTRE HEUREUX […

Le duc et la duchesse de Cambridge (dixit William et Kate) sont en visite au Canada ces jours-ci. Ils étaient d’ailleurs présents lors des événements soulignant la fête du Canada à Ottawa le 1er juillet dernier (tel que rapporté sur Cyberpresse.ca). Ce voyage constitue une première sortie officielle à l’étranger pour le jeune couple marié et il est assuré, comme à chaque passage de la royauté au Canada, que des manifestations soient organisées par différentes tendances antimonarchistes, surtout au Québec, pour souligner cet événement. Faut-il rappeler qu’une de ces visites s’est soldée par l’une des manifestations les plus célèbres de la seconde moitié du XXe siècle au Québec.

125e de l’Hôtel du Parlement de Québec: grève pendant la construction*

Luc Nicole-Labrie

Version PDF

Source : « Édifice du Parlement à Québec » (vers 1887), Bibliothèque et archives nationales du Québec, Cote P318, S2, P20, consultation en ligne, 10 avril 2011.

Cette semaine, on soulignait le 125e anniversaire de l’Hôtel du Parlement de Québec, notamment dans le cadre d’une émission spéciale de la Première chaîne radio de Radio-Canada diffusée en direct de l’édifice (cliquez sur le lien pour écouter différents extraits de l’émission du 7 avril 2011). En effet, le premier débat de l’Assemblée législative s’y tenait le 27 avril 1886. Il est indéniable que cet édifice occupe aujourd’hui une place de choix dans le patrimoine bâti de la Vieille capitale. Sa construction n’a certainement pas été de tout repos…

Élection fédérale de 1891 dans la région de Québec: l’affaire McGreevy-Langevin*

Luc-Nicole Labrie

Version PDF
Photo de MCGREEVY,  Thomas

Source: « Thomas McGreevy », William James Topley (photographe), Bibliothèque et Archives Canada, cote PA 033469, consultation en ligne, 26 mars 2011.

Sir John Alexander Macdonald est le premier premier ministre du Canada, élu lors des premières élections en 1867. Bien qu’il doive démissionner en 1873 pour une affaire de pots-de-vin, il réussit à reprendre le poste de premier ministre à l’élection de 1878.

L’élection du 5 mars 1891 était la troisième élection de Macdonald à la tête des conservateurs (qu’on appelait encore parfois le Parti libéral-conservateur) après son élection de 1878. Non seulement devait-il alors composer avec l’arrivée d’un nouveau chef au Parti libéral, un certain Wilfrid Laurier, mais il a également dû composer avec certains de ses propres députés, notamment Thomas McGreevy (à gauche).

Les effondrements du pont de Québec (1907 et 1916) selon quelques journaux contemporains*

Luc Nicole-Labrie

Version PDF

L’an dernier, Radio-Canada nous apprenait que l’eau sous le pont de Québec serait polluée, probablement parce que la peinture du pont (qui contient du plomb) s’effrite avec les intempéries vers le fleuve et le terrain sous le pont. La semaine dernière, c’est un trou béant qui s’est formé sur l’accès sud du pont, retardant largement le passage de la Rive-Sud vers la Rive-Nord lundi dernier, le 21 février 2011. Malgré tout, ce symbole de l’ingénierie tient depuis près de 100 ans maintenant au-dessus du fleuve Saint-Laurent. Il est donc intéressant de se rappeler brièvement certains événements entourant ce pont.

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :