Pour ajouter votre signature à la lettre allez au bas de la page

Madame Nathalie Roy
Ministre de la Culture et des Communications

Madame la Ministre,

Comme vous le savez déjà, dans un article du Devoir paru le 19 août 2020, Jean-François Nadeau annonçait le licenciement du personnel attaché à la préservation et à la mise en valeur du patrimoine de la Compagnie des prêtres de Saint-Sulpice à Montréal. Nous déplorons ces odieuses mises à pied. En outre, nous nous demandons comment conserver et rendre accessibles des archives et des biens mobiliers et immobiliers sans personnel qualifié pour en prendre soin ? Que veulent en faire les Sulpiciens et leurs gestionnaires ? Face à ces questions préoccupantes qui concernent une part importante du patrimoine national, la communauté historienne, archiviste, muséale et littéraire a voulu réagir collectivement pour signifier l’importance qu’elle lui accorde.

Cette démarche et ces mises à pied brutales signifient la fin des projets de l’Univers culturel de Saint-Sulpice, une corporation fondée en 2006 pour « faire connaître et apprécier le rôle des Prêtres de Saint-Sulpice, tant au sein des seigneuries de l’Île de Montréal, du Lac-des-Deux-Montagnes et de Saint-Sulpice, que dans l’histoire religieuse, politique, économique, sociale et culturelle du pays depuis la fondation de Montréal (1642) jusqu’à maintenant ». Ces mots tirés du site internet de l’organisme résonnent amèrement aujourd’hui.