La brasserie de Jean Talon, 1670-1675*

Luc Nicole-Labrie

Version PDF
Jean Talon

Source: Théophile Hamel, «Talon», Musée de la civilisation, Dépôt du séminaire de Québec, No. 1993-16425, consultation en ligne, 16 août 2010.

Cette semaine à Québec s’ouvrira la première édition du Festibière de Québec à l’Espace 400e.  Ce festival se tiendra du jeudi 19 au dimanche 22 août 2010. Ce premier festival de la bière dans la Vieille Capitale est une occasion de découvrir quelques brasseurs et brasseries d’ici et d’ailleurs, d’assister à quelques conférences sur la bière et même de découvrir l’histoire de la bière à Québec à travers un circuit historique. Voici un premier texte à propos de l’histoire de la bière à Québec et surtout à propos de son origine: la brasserie de Jean Talon. Vous avez bien lu; d’autres textes sur l’histoire de la bière dans la ville de Québec sont à suivre.

Bien peu de bière se brasse à Québec pendant près de 200 ans. Jusqu’à la révolution américaine (1776) et à l’arrivée des Loyalistes et même jusqu’au début du 19e siècle, Québec n’est pas reconnue pour ses brasseries «industrielles», on entend ici qui seraient capables de desservir une bonne partie de la population. Certes, quelques communautés religieuses ou individus brassent de petites quantités de bière ou font leurs alcools «maison» pendant tout le régime français, mais la production vient essentiellement de l’extérieur; bien que les quantités de bière dépassent probablement la consommation domestique, on ne parle pas de production à grande échelle. C’était sans compter sur le premier Intendant de la colonie, Jean Talon (ci-haut).

Source: «Plan de la brasserie en 1686», consultation en ligne, 16 août 2010. Cette image est probablement un détail d’une image disponible à Bibliothèque et Archives Canada sous la cote C 50292.

Premier officier de justice, mais également un des principaux responsables des cordons de la bourse de la colonie, Talon arrive à Québec avec des projets. En poste de 1665 à 1668 puis de 1670 à 1672, il essayera de mettre sur pied de petites ou grandes entreprises pour tenter de faire fonctionner l’économie locale pour et par ses habitants. Parmi ces projets, Talon désire implanter une grande brasserie (ci-haut) à Québec. Déjà en chantier en 1667, la brasserie commence à produire vers 1670. Sa production? Environ 4000 barriques de bière par année, soit environ 800 000 litres (donc une barrique équivaut environ à 200 litres de bière) pour une population (à Québec) d’environ 4000 âmes, femmes et enfants inclus. Talon destine la moitié de la production à Québec, l’autre aux Antilles (ce qui s’inscrit parfaitement dans le modèle du commerce triangulaire entre la France et ses colonies existant à l’époque).

Source: «A traditional brewery», auteur inconnu, consultation en ligne, 16 août 2010.

Bien que la bière soit d’assez bonne qualité (un maître-brasseur supervise l’opération) et que la colonie dispose de suffisamment de surplus agricoles pour alimenter la production, la bière produite n’est pas vraiment bon marché et ne peut réussir à bien concurrencer les autres produits d’Europe.  On réussit à vendre la barrique à environ 25 livres, ce qui est assez élevé. En plus, l’exportation aux Antilles ne fonctionne pas bien parce que les prix sont trop élevés comparativement à ce que d’autres puissances européennes arrivent à offrir. Talon réussit également, au nom de l’ordre public, à limiter l’importation de vins et spiritueux d’Europe (ce qui stimulerait la consommation de produits «locaux»), mais cette mesure du Conseil souverain ne connaît pas un grand succès. La bière demeure un produit consommé, mais qui ne tient pas le haut du pavé face au vin (chez les classes plus aisées) et aux autres spiritueux.

Source: N. Prévost, «Louis de Buade sur la Fresque des Québécois, ville de Québec», photographie, consultation en ligne, 16 août 2010.

L’aventure de la brasserie de Jean Talon se termine en 1675 avec la nomination, au poste de gouverneur de la colonie, du comte de Frontenac (ci-haut). En effet, Louis de Buade, comte de Frontenac est nommé à la tête de la colonie en 1672, année du départ de l’intendant Talon pour la France. Alors seul à gouverner la colonie (Talon est rappelé, l’évêque François de Laval est en France), Frontenac ne voit pas l’intérêt de cette brasserie et les avantages administratifs de la bière seront annulés.  La brasserie servira d’abord d’entrepôt de poudre (vers 1677) puis de magasin du Roy (début de la décennie 1680) avant qu’on décide d’y aménager le palais de l’Intendant (qui sera utilisé comme tel jusqu’à son incendie de 1713).

*Publié sur Histoire et Société.

Cette entrée a été publiée dans Blogues, Histoire de la ville de Québec, Nouvelle-France. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La brasserie de Jean Talon, 1670-1675*

  1. Claude Jean dit :

    Adresse : Saint-Nicolas, rue, 15
    Québec / Capitale-Nationale (Hors MRC) / Capitale-Nationale / Québec

    Localisation : Près de l’intersection avec la rue Saint-Vallier est
    Vieux-Québec, Basse-Ville
    Communauté métropolitaine de Québec

    Propriété : Publique
    Type de lieu : Repère commémoratif
    Thème(s) : Productions et échanges / Industries et construction navale / Brasseries
    Lieux de pouvoir / En Nouvelle-France / La colonie Royale (1663-1763) / Intendant
    Productions et échanges / Commerce / Denrées alimentaires

    CHRONOLOGIE

    Année début
    Année fin
    Historique

    1668 L’intendant Talon fait construire, sur cet emplacement, une brasserie.
    1668 1675 La brasserie est en opération sur les lieux.
    1686 La brasserie est transformée en palais pour les intendants par M. de Meulles.
    1713 L’édifice est incendié et reconstruit par la suite.
    1716 1852 Le site remplit des fonctions diverses, y compris celles de magasin et de prison du Roi, d’habitation domestique et de boulangerie.
    1726 1727 Le palais est de nouveau ravagé par le feu et est restauré par M. Dupuy.
    1852 1971 La Brasserie Boswell occupe le site.

    http://inventairenf.cieq.ulaval.ca:8080/inventaire/oneLieu.do?refLieu=751&returnForward=%2FoneTheme.do%3FrefTheme%3D69

    Îlot du palais
    Palais de l’intendant
    Brasserie de Jean Talon

    Adresse : Saint-Nicolas, rue, 15
    Québec / Capitale-Nationale (Hors MRC) / Capitale-Nationale / Québec

    Propriété : Indéterminé
    Type de lieu : Patrimoine bâti et/ou archéologique
    Thème(s) : Lieux de pouvoir / En Nouvelle-France / La colonie Royale (1663-1763) / Intendant
    Productions et échanges / Industries et construction navale / Brasseries
    Guerre et diplomatie / Subsistances et vivres

    Commentaire : Le site archéologique du palais de l’Intendant se trouve en plein coeur de la ville de Québec, dans son arrondissement historique. (Source : Ministère de la Culture et des Commmunications du Québec)

    CHRONOLOGIE

    Année début
    Année fin
    Historique

    1668 L’intendant Talon fait construire, sur cet emplacement, une brasserie
    1668 1675 Brasserie de Jean Talon
    1686 La brasserie est transformée en palais pour les intendants par M. de Meulles.
    Après 1713 Reconstruction de l’édifice par M. Bégon
    1713 L’édifice est incendié
    1716 1769 Le site abrite le magasin et les prisons du Roi.
    1726 Le palais est de nouveau ravagé par le feu
    1727 Il est restauré par M. Dupuy
    1760 1852 Habitation domestique et boulangerie.
    1775 Le bâtiment est détruit durant le siège de Québec
    1852 1971 Brasserie Boswell.
    1982 1991 Parc urbain et école de fouilles.

    http://inventairenf.cieq.ulaval.ca:8080/inventaire/oneLieu.do?refLieu=880&returnForward=%2FoneTheme.do%3FrefTheme%3D69

    Soldat Sanspareil
    2ème bataillon du régiment de la Sarre
    Vive le Roy!
    http://www.regimentdelasarre.ca
    http://www.tagtele.com/videos/voir/46581
    http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/08/03-rapatriement-des-armoiries-royales-de-france.qc
    François Mitterrand
    Un peuple qui n’enseigne pas son histoire est un peuple qui perd son identité

  2. Claude Jean dit :

    La brasserie de l’intendant Jean-Talon.

    Pour en savoir plus sur le sujet consulter le lien suivant:

    http://www.ourroots.ca/page.aspx?id=375421&qryID=27602f64-4c41-43b5-a644-5e19bb1c69ae

    Soldat Sanspareil
    2ème bataillon du régiment de la Sarre
    Vive le Roy!
    http://www.regimentdelasarre.ca
    http://www.tagtele.com/videos/voir/46581
    http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/08/03-rapatriement-des-armoiries-royales-de-france.qc
    François Mitterrand
    Un peuple qui n’enseigne pas son histoire est un peuple qui perd son identité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>