HistoireEngagee.ca est constamment à la recherche de contributions pouvant alimenter les différentes sections de son site. Les auteurices souhaitant soumettre une proposition doivent nous faire parvenir celle-ci par courriel à l’adresse suivante : comite.edito.histoireengagee@gmail.com, en indiquant à quelle section se destine leur texte. Les informations suivantes contiennent des détails sur la nature et la forme des textes selon les différentes sections du site, de même que sur le processus d’évaluation. À noter que le comité de rédaction se réserve le droit de refuser une proposition si les balises de rédaction et de soumission ne sont pas suffisamment respectées. Tous les textes soumis doivent s’appuyer sur un appareil référentiel adéquat et présenter la documentation utilisée lors de la rédaction. Les auteurices peuvent se référer à ce document pour ce qui est des normes de présentations des notes de bas de page et de la bibliographie. Le comité exige finalement l’utilisation d’une forme ou l’autre d’écriture inclusive (aucune méthode particulière n’est favorisée pour le moment).

Le comité accepte différents types de textes (articles de fond, rubriques, recensions, et entrevues), mais tous doivent comprendre :

  1. Le titre de l’article, en police de caractères Britanic Bold, taille 33, alignement au centre, simple interligne, suivi d’une ligne vide.
  2. Le prénom et le nom de l’auteure ou de l’auteur, suivis de son affiliation universitaire et/ou professionnelle et/ou de recherche, en police de caractères Cambria, taille 11, alignement à droite, simple interligne suivis d’une ligne vide.
  3. Une image ou une photo qui accompagne/complémente le contenu du texte.
  4. Des titres de sections, en police de caractères Britanic Bold, taille 13, alignement à gauche, simple interligne, suivis d’une ligne vide.
  5. Des sous-titres (au besoin), en police de caractères Britanic Bold, taille 11, alignement à gauche, simple interligne, suivis d’une ligne vide.
  6. Le corps du texte, divisé en plusieurs paragraphes (lecture aérée), en police de caractères Cambria, taille 11, alignement justifié, simple interligne, une ligne vide entre chaque paragraphe.
  7. Des notes de bas de page, en police de caractères Cambria, taille 9, alignement à gauche, simple interligne.
  8. Des citations longues de plus de trois lignes (au besoin), en police de caractères Cambria, taille 9, alignement justifié, italique simple interligne, précédées et suivies d’une ligne vide.
  9. Une bibliographie, en police de caractères Cambria, taille 11, alignement justifié, simple interligne, une ligne vide entre chaque entrée bibliographique.

Articles de fond

Les articles de fond doivent faire entre 4000 et 7000 mots et doivent comprendre :

  1. Un court résumé (environ 150 mots), en police de caractères Cambria, taille 11, italique, simple interligne, suivi d’une ligne vide
  2. Une liste de mots-clés en minuscules séparés par des points-virgules (;), police de caractères Cambria, taille 11, alignement justifié, italique, simple interligne, suivi d’une ligne vide.

Rubriques

Les auteurices peuvent soumettre des rubriques (1500 à 4000 mots). Les rubriques incluent les textes comme les « blogues »,  les « prises de paroles »,  les textes qui mettent l’« actualité en débat » et les « hommages et textes biographiques ».

  1. Les textes de type « blogues » sont de courtes contributions qui permettent de traiter d’un sujet historique ou d’émettre une réflexion sur les enjeux, les méthodes et l’avenir de la discipline historique, le tout dans un style plus léger et personnel. Cliquez ici pour obtenir un exemple d’article de type « blogues » pouvant être utilisé comme référence pour la mise en forme et le contenu.
  2. Les « prise de paroles » se destinent à relayer les initiatives individuelles ou collectives qui témoignent de prises de position d’historiennes et d’historiens sur des enjeux qui touchent directement leur discipline : textes d’opinion, lettres ouvertes, manifestes, etc. Cliquez ici pour obtenir un exemple d’article de type « Prises de parole » pouvant être utilisé comme référence pour la mise en forme et le contenu.
  3. Les textes de type « l’actualité en débat » sont de courtes contributions portant sur des thématiques historiques variées pouvant être rattachées à des enjeux de l’actualité ou à des éléments sociaux contemporains. Ces textes visent à ouvrir un espace de réflexion et de débat en contextualisation des sujets chauds de l’heure. Les prises de position sont possibles, pour autant qu’une perspective historique soit mise de l’avant ou qu’elles traitent de la discipline historique et/ou des réalités qui la composent. Cliquez ici pour obtenir un exemple d’article de type « L’actualité en débat » pouvant être utilisé comme référence pour la mise en forme et le contenu.
  4. Les « hommages et textes biographiques » permettent de commémorer une personnalité qui, par sa carrière ou ses projets personnels, a su marquer la discipline historique et/ou certains aspects de nos sociétés. Elle permet ainsi de faire découvrir (ou re-découvrir) le parcours et les réalisations de femmes et d’hommes passionné.es et engagé.es. par le biais de courts textes. Cliquez ici pour obtenir un exemple d’article de type « Hommages et textes biographiques » pouvant être utilisé comme référence pour la mise en forme et le contenu.

Recensions

Les auteurices peuvent aussi soumettre des recensions (1000 à 2000 mots). Cette section invite des personnalités provenant de divers horizons professionnels à rédiger une note critique ou un compte rendu de nouveaux ouvrages, de colloques ou d’expositions en histoire. Ces contributions visent à nourrir la réflexion historienne et à alimenter les débats sur des questions d’actualité en présentant des réflexions et des perceptions originales sur la production historiographique.

Entrevues

Des entrevues (1500 à 7000 mots) peuvent être menées avec des auteures et auteurs, des chercheuses et chercheurs ou des personnalités publiques, sur des sujets liés à leurs domaines d’intérêt ou d’expertise.

Processus d’évaluation

Toutes les propositions reçues seront soumises à un processus d’évaluation rigoureux. Dans le cas des articles de fond, ce processus est externe et anonyme, c’est-à-dire qu’il fait appel à des spécialistes ne faisant pas partie du comité de rédaction. Ceux-ci sont généralement des professeures ou professeurs, doctorantes ou doctorants, professionnelles ou professionnels de recherche, etc. Pour tous les autres types de texte (blogues, l’actualité en débat, société des historiennes et des historiens, recensions, entrevues), le processus d’évaluation est interne, c’est-à-dire qu’il est pris en charge par le comité de rédaction. Durant tout le processus d’évaluation, une communication sera maintenue entre les auteures et auteurs et le comité de rédaction : des recommandations, modifications et ajustements pourront alors être demandés avant que le texte ne soit accepté et mis en ligne. Le comité de rédaction se réserve le droit de refuser des propositions s’il juge qu’elles ne s’insèrent pas dans le mandat et les objectifs de la revue, si elles ne sont pas suffisamment conformes aux balises de rédaction et de soumissions, ou si elles ne répondent pas à des critères de qualité suffisants. Les délais entre la soumission d’une proposition peuvent aller de quelques jours et semaine (évaluation interne) à quelques mois (évaluation externe). Veuillez noter que le comité adopte maintenant une éthique de travail de type « slow academia », ce qui peut expliquer certains délais.