Expression murale à Dakar. Crédits : Pascal Scallon-Chouinard